ThemeRecherche
Recherche

La gestion opérationnelle d’immeubles est une des applications phares de l’IoT.
L’installation d’objets connectés permet d’optimiser la surveillance, la supervision et l’automatisation des immeubles de manière concrète, dans une perspective d’efficience et de développement durable.

Les besoins couverts par l’IoT

Les utilisateurs bénéficieront des nombreuses possibilités offertes par cette domotique étendue à l’immeuble, dans les domaines de la surveillance (feu, fuites, intrusion…), de la sécurité, du confort (lumière, stores, climatisation et appareils), ou encore des accès distants pour une meilleure gestion de l’énergie.
Ces possibilités innombrables participent à des habitations à basse consommation ou à énergie positive en s’adaptant aux conditions climatiques extérieures.

La technologie IoT est plus utile encore pour les gestionnaires d’immeubles. Elle leur permet d’optimiser leur exploitation, de limiter les interventions, de réagir plus rapidement, d’avoir des informations provenant d’endroits peu accessibles tels qu’ascenseurs, portails, garages, lieux de services, installations techniques, etc.
Les applications de supervision et de contrôle peuvent facilement être consolidées entre plusieurs bâtiments pour en optimiser la maintenance.

 

Une installation facile

Les objets connectés sont autonomes, petits, et peu gourmands en énergie ; ils ne demandent aucun branchement et cette facilité d’installation ne manquera pas de séduire promoteurs et architectes. De leur côté, les électriciens et installateurs acquerront rapidement le savoir-faire relatif à ces systèmes qui englobent naturellement les abords des bâtiments, toujours sans branchements.

Les applications de gestion se multiplient, et le retour sur investissement en exploitation est excellent.

En clair, très peu de contraintes pour de gros avantages. De plus, promouvoir un immeuble intelligent est un argument de vente indéniable.

 

 

 

 

Comment cela fonctionne-t-il techniquement ?

Tout part des données émises par les objets connectés – capteurs ou actionneurs disposés en réseau – relayées par ondes radio à basse énergie sans impact sur la santé ou l’environnement. Le déploiement et la mise en œuvre de ces installations en est ainsi grandement facilité. Le réseau est sécurisé, redondant, ce qui rend la transmission extrêmement fiable.

Les informations sont consolidées, triées et traitées sur des serveurs SHERPA© avant d’être mises à disposition des utilisateurs finaux, entreprises, particuliers, communautés urbaines, etc.

Le réseau Lora de naxoo couvre aujourd’hui toute agglomération genevoise et permet de connecter des applications tierces. L’exploitant n’est donc pas obligé d’investir dans de l’infrastructure intermédiaire, mais peut se connecter sur une plateforme déjà complètement opérationnelle.

Pour autant, le service est totalement dédié et ses applications personnalisées. Ce sont les applications qui consolident les données collectées, génèrent les alertes, créent les tableaux de bord, activent les boucles automatiques et proposent les paramétrages applicatifs opérationnels propres à chaque exploitant.

 

Des bâtiments intelligents, réellement intelligents

Les gestionnaires verront immédiatement l’intérêt de cette installation souple.

Toute détection d’incident sera traitée en temps réel – alerte, signal d’urgence, remontée automatique d’informations vers les sociétés partenaires tels qu’installateurs sanitaires, sociétés de surveillance ou de dépannage d’ascenseurs…

Leurs interventions peuvent être suivies et validées en temps réel et les dysfonctionnements discrets, comme des fuites d’eau sournoises, peuvent être traqués dans les endroits plus difficiles d’accès, évitant ainsi des dommages plus conséquents.

Enfin, des éléments de confort et d’économie d’énergie peuvent être automatisés avantageusement. Boucles courtes très réactives et boucles longues d’optimisation, le bâtiment intelligent est comme animé d’une vie propre, contrôlée par le gestionnaire qui a toujours la main.

Les outils modernes qui s’appuient sur l’IA fourniront des solutions intéressantes de maintenance prédictive, dispensant de tournées périodiques pour s’adapter aux rythmes réels d’utilisation.

L’intelligence artificielle s’appuyant sur du Big Data (grand nombre de données provenant des multiples objets connectés) a en effet la faculté « d’apprendre » et de tenir compte du présent pour s’auto réguler et s’optimiser, mieux que nous ne pourrions le faire nous-même.

 

Le gestionnaire peut ainsi anticiper les besoins des habitants et le fonctionnement de ses immeubles grâce à l’IoT qui sera bien la charpente active des bâtiments de demain.

 

Pour tout savoir sur Sherpa, le réseau IoT : http://sherpa-iot.ch

 

 

Partager

Partage facebook Partage twitter Partage Google+